Image d’illustration du projet Dans le Mille

Dans le Mille

Création 2021
Refuser d’être un homme et s’inventer des identités hybrides

Dans le Mille

Si la gravité est une loi universelle, la masculinité est une construction sociale et comme telle, elle peut se remettre en question.

Dans son livre Refuser d’être un homme : pour en finir avec la virilité, John Stoltenberg part du postulat que l’identité masculine en tant que rapport social doit être transformée pour atteindre une véritable égalité.

Le point de départ est une réflexion autour du concept de masculinité et l’exploration concrète de ce que les corps des humains qui s’identifient – ou sont identifiés- hommes pourrait faire pour sortir du champ d’une masculinité toxique qu’implique une société patriarcale contemporaine génératrices d’injustices.

Les danses érotiques et sexuelles (striptease, lapdance) sont très largement interprétées par des femmes qui se soumettent au regard des hommes en respectant une codification assez précise de ce qui devrait être excitant pour eux.

Que se passe-t-il quand un corps identifié homme choisit d’intégrer ces codes et de s’offrir à son tour, de séduire, de teaser, de se mettre en position de fragilité et sous le regard qui scrute ?
Et ce non dans le registre classique des Chippendales qui reste viriliste.

Peut-on refuser d’être un homme et s’inventer des identités hybrides ?

Un jeu avec d’autres possibles dans la tendresse, une construction d’un autre futur plus juste, cela me plait et porte une dimension politique transformatrice nécessaire.

Photos du projet Dans le Mille